COMMENTAIRES

L'étude réalisée nécessite un nombre plus important de sujets pour être interprétable.

Nous pouvons déjà dire que les sportifs étudiés ont une alimentation qui rappellent plus l'alimentation de Monsieur tout le monde que de celle que nous imaginions au départ comme celle de sportifs de haut niveau.

Les carences au niveau quantitatif sont évidentes.

Les carences en produits anti-oxydants, alors que l'activité physique est un gros pourvoyeur de radicaux libres, sont criants

Plus de fruits et légumes et plus de glucides complexes devraient permettre de meilleurs résultats.